La vitesse de sécurité à main levée

Il y a une règle en photographie qui dit que pour éviter un flou de bouger ( du photographe) sur une photo, il est conseillé de ne pas shooter en dessous de la focale utilisée. Exemple si la focale est de 100 mm, la vitesse d’obturation ne doit pas être en dessous de 1/100 ème, à 200 mm vitesse = ou supérieure à 1/200.

Cette règle est destinée au capteur plein format (24*36). Ce qui signifie que si vous avez un capteur APS-C vous devez tenir compte de la focale équivalente. 

Capteur APS-C = Focale * 1.5, exemple 100 mm * 1.5 = 150  soit une vitesse de 1/160 mini à main levée .

ATTENTION, on parle de focale équivalente, ce qui signifie que la focale reste la même, c’est l’angle de champ couvert par l’objectif qui change. C’est pourquoi je n’ai pas écrit mm à la fin de 150.

La vitesse de sécurité à main levée + stabilisation boitier et/ou optique

Comme c’est trop simple, compliquons la chose… Il y a des boîtiers et/ou des optiques stabilisés. De ce fait, cette stabilisation vient en déduction de la vitesse de sécurité à main levée, je m’explique.

Prenons le Sigma 70-200 Apo-Dg-Ex-HSS f/2.8.

Sigma annonce une stabilisation optique de 4 diaphs ! Cela signifie qu’il est en théorie possible de faire des photos sans flou de bougé 4 diaphs en dessous de la vitesse limite à main levée.

Exemple : sur capteur APS-C pour une focale de 200 mm le calcul est le suivant : 200*1.5 = vitesse limité normale 1/320

1/320 moins 4 diaphs de stabilisation 

(1/160) (1/80) (1/40) (1/20)

la vitesse limite sera donc de 1/20.

Pour un plein format, à 200 mm vitesse limite 1/200 – 4 diaphs = 1/12

200 (100 – 50 – 25 – 12)

Par prudence, personnellement, je n’enlève que 3 diaphs sur 4 quand la stabilisation est de 4 diaph, et 1 diaph sur 2 quand la stabilisation est de 2 diaph.

200 (100 – 50 – 25 – 12)

 Vous devez connaitre votre matériel c’est impératif ! 

Quel capteur numérique avez-vous dans votre appareil photo ?

Quel facteur devez-vous appliquer ? (seul les capteur 24*36 n’ont pas de facteur)

Votre boitier est-il stabilisé, si oui de combien ?

Vos optiques sont-elles stabilisées ? si oui de combien ?

Vous trouverez toutes ces informations sur les notices d’utilisation de vos matériels ou sur internet. C’est le seul moyen que vous avez de savoir ce que vous pouvez faire ou pas avec votre matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *